Accueil du site > fr > Filières > Actualité syndicale 2012 > La terre est un bien qui devient rare et précieux : arrêtons de la gâcher (...)

La terre est un bien qui devient rare et précieux : arrêtons de la gâcher !

« On peut être héros sans ravager la terre. » Nicolas Boileau

Cher Acteur du débat citoyen,

Jeunes Agriculteurs a le plaisir de vous offrir ce présent. Aujourd’hui ce n’est qu’un peu de terre mais demain ce sera un bien rare et précieux !

Vous avez maintenant la chance d’être l’un des seuls à en posséder. La future génération de Jeunes Agriculteurs n’y aura peut-être plus accès. En effet, l’agriculture française perd chaque seconde 26 m² de terres, soit l’équivalent d’un département français tous les 7ans !

Dans le cadre de la conférence environnementale de septembre 2012, le Gouvernement s’est engagé à freiner au niveau national l’artificialisation nette des espaces agricoles. Cet engagement sera-t-il suivi de faits réels ? Pour cela, il faut que la question du foncier devienne la priorité de tous, qu’elle soit portée et mise en valeur dans le débat public.

Il est urgent d’agir, les générations, actuelles et futures, d’agriculteurs comptent sur vous !


Un constat : la terre est un bien qui devient rare et précieux : arrêtons de la gâcher !

Accéder à la terre est de plus en plus complexe, très souvent, il y a des conflits d’utilisation entre l’agriculture, le résidentiel, le loisir, le commerce, etc.

La terre est couramment gâchée par :
  • Sa non utilisation : beaucoup de terres sont laissées en friches (dans l’attente qu’elle devienne constructible)
  • Le béton qui la recouvre : zone artisanale, commerciales, pavillonaires, etc.

Si l’on ne stoppe pas l’artificialisation, c’est toute une génération de jeunes agriculteurs qui n’y aura plus accès.

C’est pour cela que durant une semaine, tout le syndicat Jeunes Agriculteurs a décidé de sensibiliser les élus et le grand public en envoyant un peu de terre ainsi qu’un parchemin expliquant la situation.

Quelques chiffres :
L’agriculture française perd :
  • l’équivalent d’un département français tous les 7 ans
    soit
  • 26 m² de terres par secondes
    soit
  • 82 000 ha / an
    soit
  • la superficie de 3 exploitations par jour (soit 231 ha)

Il faut trouver des solutions pour que la terre ne devienne pas un bien rare et précieux et que tous les futurs agriculteurs puissent s’installer dans les meilleures conditions possibles.

Novembre 2012

Portfolio

RSS facebook Immeuble Interconsulaire - 16, Boulevard Président Bertrand - BP 90063- 43000 LE PUY EN VELAY - Tél. 04 71 02 42 22 jeunesagriculteurs43@gmail.com