Accueil du site > fr > S’installer > Les démarches > Les étapes de l’accompagnement à l’installation

Les étapes de l’accompagnement à l’installation

Une installation en agriculture, ça se prépare ! Développement des compétences, élaboration du projet et chiffrage, démarches administratives, vous pourrez être accompagnés à chaque étape.

Première étape : trouver la structure sur laquelle s’installer.

Pour certains, elle est déjà toute trouvée : l’exploitation d’un parent, à reprendre ou avec qui s’associer. Cependant, il faudra peut-être la conforter pour que l’installation soit viable. Pour ceux qui n’ont pas de possibilité d’installation dans le cadre familial, vous pouvez vous renseigner auprès du Répertoire Départemental Installation (RDI) pour trouver une exploitation sur laquelle vous installer (reprise individuelle ou association). Il est même possible de réaliser un stage parrainage d’un an avec le cédant. Vous pourrez également prendre contact avec la SAFER pour trouver des structures ou du foncier à reprendre.

S’informer sur les démarches d’installation

Une fois que vous avez repéré votre future exploitation, il est temps de monter le projet. Prenez rdv avec le Point Accueil Installation (PAI) pour faire le point sur vos objectifs, les aides que vous pouvez obtenir, les démarches à suivre et les personnes qui peuvent vous conseiller pour avancer. Un document d’autodiagnostic vous sera remis : le but est de se poser les bonnes questions concernant votre projet (formations, compétences, aspects techniques et économiques du projet). Il servira de support à vos échanges avec les conseillers formation et projet.

Approfondir ses compétences

Une fois l’autodiagnostic rempli, vous rencontrerez un(e) conseiller(e) de la Chambre d’Agriculture pour élaborer votre Plan de Professionnalisation Personnalisé (PPP) : un plan de formation complémentaire pour approfondir vos compétences en lien avec votre projet. Vous aurez à suivre le stage 21h (un stage collectif de trois jours pour préparer votre installation). Selon votre projet, vous pourrez également suivre des formations courtes (installation en société, gestion, aspects techniques, etc.) et réaliser des stages en exploitation ou en entreprise.

Elaborer un projet viable et vivable

C’est l’étape clé dans la préparation de l’installation : vous vous préparez à devenir chef d’entreprise, il faut donc réfléchir à l’avance à la conduite technique de vos ateliers, mais aussi à l’organisation du travail et à la viabilité économique de votre exploitation. Pour demander les aides à l’installation, vous devez monter un projet prévisionnel technique et économique sur 4 ans : le plan d’entreprise (PE). Vous pourrez être accompagnés par des conseillers de la Chambre d’Agriculture, de CER France et d’autres structures pour l’élaboration de ce projet.

Validation de votre dossier et finalisation de votre installation

Une fois que vous aurez finalisé votre plan d’entreprise et réalisé l’ensemble des formations prévues dans votre PPP, votre dossier sera présenté en CDOA (Commission Départementale d’Orientation de l’Agriculture) pour avis de la DDT et des responsables professionnels. La décision d’attribution des aides sera prise quelques jours plus tard en commission régionale (CPRI).

Il vous restera à enregistrer votre entreprise auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE), vous affilier auprès de la MSA en tant qu’exploitant agricole et réaliser les investissements de reprise prévus dans votre projet. Vous serez alors officiellement installé !

Récapitulatif des étapes de préparation de votre installation

RSS facebook Immeuble Interconsulaire - 16, Boulevard Président Bertrand - BP 90063- 43000 LE PUY EN VELAY - Tél. 04 71 02 42 22 jeunesagriculteurs43@gmail.com